Ciné-Fil #16 by Marine Melody

Bienvenue sur ce vol de la compagnie Air CinéFil, je suis Marine Melody, votre commandant de bord. Notre voyage d’aujourd’hui nous emmènera vers de nouvelles destinations de rêve, de Cuba à la conquête de l’espace, en passant par le Danemark et la Bretagne avec des pensionnaires pas comme les autres ! Attachez vos ceintures, et savourez le voyage…

 

Le coup de cœur de la semaine : Buena Vista Social Club : Adios

 

039923 jpg r 1280 720 f jpg q x xxyxx

Film de Lucy Walker, avec Ibrahim Ferrer, Omara Portuondo, Manuel Mirabal… Sortie le 26 juillet.

Le pitch (Source : Allociné) : « Le parcours du groupe dans la captivante histoire musicale de Cuba, tandis que ses membres reviennent sur leurs remarquables carrières et les extraordinaires circonstances qui les ont réunis. »

Un seul mot : Passionnant ! Je ne connaissais Buena Vista Social Club que musicalement, et ce documentaire m’a fait découvrir toute leur histoire, de leur formation à leur tournée d’adieu. Il fait suite au documentaire Buena Vista Social Club sorti vingt ans plus tôt (que je compte du coup voir incessamment sous peu), et retrace toute l’histoire du collectif, témoignages et documents à l’appui. C’est à la fois beau et émouvant, et on en ressort avec de la musique plein la tête. Formidable, et à voir absolument.

 

 

Les autres films de la semaine

 

254162 jpg r 1280 720 f jpg q x xxyxx

Thomas est soldat en Afghanistan. Lors d’une opération, il marche sur une mine et perd ses deux jambes. A l’hôpital, il fait la connaissance de Sofie, une danseuse étoile dont la tante est en phase terminale d’un cancer. Sofie va l’aider dans sa convalescence, et ils vont commencer à tisser des liens très forts… Une jolie histoire d’amour, très émouvante, qui évite les côtés trop gnan-gnan ou trop attendus pour laisser place à un développement construit et une belle émotion.

 

Valerian et la cite des mille planetes

Valérian et Laureline sont des agents spatio-temporels, chargés de protéger Alpha, la Cité des Mille Planètes, du grand danger qu’elle encoure… Annoncé depuis bien longtemps, le blockbuster de Luc Besson, film français le plus cher de tous les temps, est enfin sorti. Et au final, j’ai plutôt bien aimé. Les premiers extraits aperçus avant la sortie me laissaient très perplexe, et j’avais lu à plusieurs reprises que le film avait eu de très mauvaises critiques outre-Atlantique, donc franchement, je m’attendais à pire. Je parle ici en tant que totale novice, puisque je n’ai jamais lu la BD, donc si des lecteurs ont vu le film et souhaitent étayer mon avis, faites donc ! Commençons par les points négatifs : D’abord, il y a des scènes beaucoup trop longues par moments (le film aurait pu être raccourci d’une quarantaine de minutes pour être plus dynamique). La prestation de Dane De Haan m’a pas mal déçue (je suis pourtant fan de lui et l’ai adoré dans A Cure For Life sorti en début d’année), et j’ai trouvé son personnage assez lourd. Quant à la love story entre les deux personnages, elle est inutile et inintéressante, et je pense que le film aurait très bien pu s’en passer. Les points positifs : Visuellement, c’est magnifique. Rien à dire. On en prend plein la vue du début à la fin. La musique est superbe aussi (on a même droit à Space Oddity de David Bowie pour l’introduction du film, c’est magique. Excellent choix). Au contraire de son partenaire à l’écran, Cara Delevingne m’a agréablement surprise. J’ai adoré son personnage, et sa performance d’actrice est très convaincante ici. Autre surprise du casting : Rihanna, que j’ai beaucoup appréciée. Elle a un rôle particulièrement intéressant dans l’intrigue (bien que trop court), et son jeu est très juste. Au final, un très bon divertissement, malgré les quelques défauts. Ma note : 8/10.

 

Sales gosses

Après avoir raté son année de médecine, Alex est contraint de travailler tout l’été comme moniteur de colo. Et pas n’importe quelle colo : une colo de retraités ! Le séjour ne va pas être de tout repos, pour lui, comme pour les pensionnaires… Excellente comédie française, fraîche et dynamique. Thomas Solivérès confirme son statut d’excellent comédien, et on a droit à un remarquable casting pour les pensionnaires de cette colo très spéciale. Rafraîchissant ! Ma note : 7/10.

 

 

Sont sélectionnés pour les choix du mois de juillet : Buena Vista Social Club : Adios pour Meilleur Film, et Cara Delevingne (Valérian Et La Cité des Mille Planètes) pour Meilleure Actrice.

Sont sélectionnés pour les choix du mois d’Août : Walk With Me pour Meilleur Film, Thomas Solivérès (Sales Gosses) pour Meilleur Acteur, Liliane Rovière (Sales Gosses) et Cecilie Lassen (Walk With Me) pour Meilleure Actrice.

 

 

J’espère que vous avez passé un agréable voyage à bord de notre compagnie, et je vous dis à bientôt !

 

Marine Melody.

rédactrice semaine Film Cinéma

×