Ciné-Fil #25 by Marine Melody

Hey ! Bienvenue dans ce premier Ciné-Fil du mois de novembre, où l’on va revenir en détails sur huit nouveaux films sortis entre le 25 octobre et le 1er novembre (oui, j’ai deux semaines de retard, oui. Personne n’est parfait). Et je peux vous dire que ça va de l’excellence à l’ennui suprême, en bref, il va y en avoir pour tous les goûts !

 

Le coup de cœur de la quinzaine : Thor : Ragnarok

Cf2501

Film de Taika Waititi, avec Chris Hemsworth, Tom Hiddleston, Mark Ruffalo, Cate Blanchett, Tessa Thompson, Jeff Goldblum… Sortie le 25 octobre 2017.

 

Le pitch (source : Allociné) : « Thor est emprisonné de l’autre côté de l’univers sans son puissant marteau et se retrouve engagé dans une course contre le temps pour rejoindre Asgard et arrêter Ragnarok – la destruction de son monde natal et la fin de la civilisation Asgardienne – des mains d’une toute nouvelle menace, l’impitoyable Hela. Mais d’abord, il doit survivre à une compétition meurtrière de gladiateurs qui l’oppose à son ancien allié et compagnon Avenger – l’Incroyable Hulk ! »

   Avant d’en venir au film directement, permettez-moi de vous conter une anecdote en introduction (tu peux sauter ce paragraphe, c’est un peu le moment 3615 Raconte ta life, mais c’est mon article, je fais ce que je veux) : Je vous avoue que je me suis assez récemment mise aux films de super-héros. Ce sont vraiment les sorties cinéma de cette année qui m’en ont donné le goût, à commencer par Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 chez Marvel, puis Wonder Woman chez DC, et enfin Spider-Man Homecoming encore chez Marvel. Tous excellents, ils m’ont vraiment permis de renouer avec le genre du film de super-héros, genre que j’avais un peu mis de côté, tant les films que j’avais vus auparavant ne m’avaient pas passionnée plus que ça. Comme vous le savez sûrement, chez Marvel, tous les films sont liés dans ce qu’on appelle le Marvel Cinematic Universe, ou MCU (à l’exception de certains héros comme les X-Men, Deadpool ou encore les Quatre Fantastiques). En voyant Spider-Man Homecoming, rattaché assez directement aux évènements de Captain America : Civil War dont il prend la suite du point de vue de Peter Parker, j’ai eu forcément envie de voir ce dernier. Et en le voyant, j’ai eu envie de voir…ben tout le reste, puisque presque tous les super-héros du MCU y prennent part. C’est donc ainsi que je suis tombée de plain-pied dans le virus Marvel, puisque je me suis procuré l’ensemble des DVD du MCU pour rattraper mes neuf ans de retard. Et oui : j’ai tout adoré. Je me revendique d’ailleurs clairement de la Team Marvel, dont j’aime tous les films, contrairement à DC, chez qui il n’y a que Wonder Woman qui a réellement éveillé mon enthousiasme (vous vous doutez bien qu’avec la sortie de Justice League, j’y reviendrai dans le prochain article).

   Bref, c’est dans ces conditions que j’ai donc découvert les deux premiers films de la franchise Thor. Et si j’ai tout de même apprécié, je reconnais que ce ne sont pas les films du MCU qui m’ont enchantée le plus. Ils sont loin d’être mauvais, c’est simplement que dans mon classement, ils ne sont pas en tête de liste. Forcément, je n’attendais rien de spécial de ce troisième volet. Et force est de constater que j’ai été absolument éblouie. J’ai tout simplement adoré. Premièrement, il est très différent des deux premiers, et m’a donc plus séduite. On est sur un film plus dynamique, plus drôle aussi, et qui se rapproche un peu plus d’un Gardiens de la Galaxie dans le traitement (et j’aime beaucoup Les Gardiens de la Galaxie, donc ils m’ont eue). Deuxièmement, les personnages sont géniaux. Que ce soit les vétérans des deux premiers volets, Thor et surtout Loki en tête, l’Avenger qu’on connaît bien Hulk, ou les nouveaux comme la grande méchante Hela, incarnée par une Cate Blanchett aussi classe que machiavélique, et surtout Valkyrie, jouée par Tessa Thompson et qui rentre clairement dans mon top 5 de mes personnages Marvel favoris, tous les personnages sont excellents et font vibrer le film dans son ensemble. Visuellement, c’est très beau, et bien plus coloré que les deux premiers films, ce qui lui donne une identité assez propre et marquée par rapport à eux, justement. La musique est aussi très différente, pas de thème épique à la Avengers, mais plutôt de la musique instrumentale très modernisée, qui sied bien à l’ambiance spatiale du film (on note l’utilisation de Immigrant Song de Led Zeppelin dans deux scènes de combat, qui rend quand même le tout assez badass). J’ai été clairement conquise par ce troisième opus, et définitivement aspirée par l’univers Marvel. Les prochains films prévus par le MCU sont Black Panther en février et surtout Avengers : Infinity War en avril, qui promettent d’être spectaculaires, et que j’attends de pied ferme. Vivement la suite !

 

Ma note : 10/10. J’ai rien à dire, j’ai adoré. C’est le troisième film proposé par Marvel cette année, et le troisième à qui j’ai accordé 10/10. Marvel, vous êtes dans mon cœur, définitivement.

 

 

Les autres films

Cf2502

Les frères Logan décident de monter le casse du siècle, aidés par leur sœur et par Joe Bang, le plus grand braqueur du pays, qu’ils doivent faire sortir de prison pour l’occasion… Un film de braquage complètement barré et excellentissime. La dream team des cambrioleurs est composée de Channing Tatum (qui a également joué dernièrement dans le formidable deuxième volet de Kingsman), Adam Driver (dont j’ai déjà à plusieurs reprises fait l’éloge, tant il est toujours excellent), Daniel Craig (qu’on ne présente plus) et Riley Keough (que je ne connaissais pas avant ce film, mais que j’ai trouvé géniale dans le rôle), un quatuor qui forme une association du tonnerre qui fonctionne ! C’est dynamique, entraînant et on reste scotché jusqu’au bout. Un régal. Ma note : 9/10.

Cf2503

« Novembre 1918. A quelques jours de l’Armistice, Edouard Péricourt sauve Albert Maillard d'une mort certaine. Rien en commun entre ces deux hommes si ce n’est la guerre et le lieutenant Pradelle qui, en donnant l’ordre d’un assaut absurde, brise leurs vies en même temps qu’il lie leurs destins. Sur les ruines du carnage de la première guerre mondiale, chacun va tâcher de survivre : Pradelle s'apprête à faire fortune sur le dos des morts tandis qu'Albert et Edouard, condamnés à vivre, vont tenter de monter une arnaque monumentale. » (C’est le pitch Allociné, parce que je vous avoue que j’avais un tout petit peu la flemme.) Superbe film d’Albert Dupontel, à la fois drôle, touchant et très poétique, cette adaptation d’un roman éponyme est sans doute l’un des plus jolis films français de l’année. Evidemment par son scénario, remarquable, mais aussi par son casting absolument sans faute, notamment Albert Dupontel, qui ne se contente pas de réaliser, mais qui y interprète avec brio l’un des rôles principaux, Laurent Laffitte en antagoniste principal, la belle Emilie Dequenne, et surtout Nahuel Perez Biscayart qui, après son éblouissante performance dans 120 Battements Par Minute (le héros du film, c’était lui), récidive ici et confirme son talent. Un très beau film à voir ! Ma note : 9/10.

Cf2504

Gino rencontre Bénédicte, et ils tombent instantanément amoureux, d’une passion dévorante. Mais Gino a un secret : avec sa bande d’amis, il est braqueur. Leur relation sera mise à rude épreuve et ils devront se battre envers et contre tous, y compris contre eux-mêmes… Très bonne surprise que ce thriller à suspense, qui met certes un peu de temps à démarrer, mais qui entraîne ensuite dans le tourbillon de l’action jusqu’au bout. Je suis très fan d’Adèle Exarchopoulos, et ici, elle est une fois de plus remarquable. Son duo avec Matthias Schoenaerts fonctionne parfaitement, et les deux portent le film superbement. Ma note : 8/10.

Cf2505

« Un brillant chirurgien prend sous son aile un jeune adolescent. Dans un premier temps, ce dernier s’immisce au sein de cette famille et en perturbe progressivement le quotidien. Il devient de plus en plus inquiétant, menaçant. Une seule issue possible : un impensable sacrifice. » (Oui, c’est encore le résumé Allociné. Ne me jugez pas, j’ai huit films à chroniquer, pas le temps de niaiser.) Un film sous tension, étrange et qui ne laisse pas indifférent. C’est très spécial, mais c’est un excellent film. Et puis, après Les Proies, ça fait plaisir de voir qu’ils sont manifestement en train de développer un Colin Farrell a une vie de m*rde et Nicole Kidman est un peu chelou Cinematic Universe. C’est fort sympathique. Ma note : 8/10.

Cf2506

Pour prouver à sa femme qu’il est un homme responsable, Adrien va monter une crèche parentale dans son appartement… Alors. Pour moi, ce film est assez symptomatique de ce qui ne va pas en général dans les comédies françaises récentes. C’est décousu, certaines scènes n’ont pas de logique ou de connexion avec d’autres et ne semblent là que pour placer un gag, en général moyen, et surtout, il y a beaucoup trop de clichés. Et c’est le principal problème de la plupart des comédies françaises que j’ai vu récemment (« la plupart », pas « toutes ») : c’est vraiment bourré de clichés. Genre vraiment TROP. Je ne suis pas contre le fait qu’on mette quelques clichés quand c’est au service du scénario et surtout de l’humour, mais quand c’est trop flagrant, trop attendu ou trop présent, c’est non. Et là, malheureusement, c’est beaucoup trop le cas. Donc assez déçue par ce film. Ma note : 3/10.

Cf2507

Des satellites sont chargés de contrôler le climat. Suite à une défaillance du système, le scientifique et créateur est chargé de remettre tout ça en ordre pour éviter qu’une terrible tempête ne s’abatte sur la planète… Tu le sens, le scénario de film catastrophe censé te faire pleurer ? Tu le sens arriver le concept ? C’est parti pour la critique. Comment qualifier ce film sans être trop méchante ?  Le casting n’est pas ultra mauvais, on a quand même Gérard Butler et Jim Sturgess en personnages principaux, deux très bons acteurs, mais franchement, c’est à se demander ce qu’ils sont venus faire là-dedans. C’est du niveau de 2012, mais en plus laid visuellement (et ceux qui ont vu 2012 savent de quoi je parle). Non seulement le scénario est absolument ridicule de bout en bout (pour vous donner une idée, et attention, je vais totalement vous spoiler la fin, my bad : c’est le vice-président qui a fait le coup, et tout ça pour quoi ? Être sûr que personne d’autre que lui ne puisse avoir le poste de président. D’accord, donc tu veux littéralement tuer les trois quarts de l’humanité juste pour poser tes fesses dans le fauteuil de président ? Est-ce qu’on se ficherait pas un peu du monde ici ?), mais en plus, on collectionne les clichés du genre : le héros qui a un enfant né d’un premier mariage, drama familial, blablabla, les scènes censément spectaculaires de destruction de la Terre, le plot-twist tu-crois-qu’il-est-mort-mais-en-fait-non-il-a-été-sauvé-par-une-facilité-scénaristique, le personnage féminin qui sert à rien à part à être le love interest d’un des héros (la blonde, pour ceux qui ont vu le film), bref, tout y est, c’est formidable. En clair, un film totalement dispensable. Ma note : 3/10. Et encore, je donne trois points juste pour les deux acteurs principaux, et parce que un des acteurs secondaires avait un mignon accent british. Oui, c’est tout ce que j’ai retenu du film.

Cf2508

« Agent spécial devenu numéro deux du FBI, Mark Felt enquête sur une affaire qui pourrait coûter son poste au Président des États-Unis. La Maison Blanche et le directeur des services secrets cherchent à enterrer l’enquête. Mark Felt, malgré les pressions énormes du pouvoir, choisit de poursuivre son investigation pour faire éclater la vérité. » (Encore le résumé Allociné, mais là, c’est surtout parce que rien que parler de ce film m’ennuie.) Ce film est vide. J’ai clairement rien à dire dessus parce qu’il n’y a rien à dire dessus. C’est dommage, parce que le sujet aurait pu être passionnant. Mais le traitement, lui, est ennuyeux à souhait. Je l’ai vu en fin de soirée, en plus, donc autant vous dire qu’il m’a été difficile de garder les yeux ouverts. Ça a été une épreuve. Quant à Liam Neeson, d’habitude, c’est un excellent acteur, mais alors là, on dirait qu’il est mort à l’intérieur. Je crois bien qu’on lui a volé son âme, tellement il a l’air lui-même de s’ennuyer ferme. Là encore, un film hautement dispensable. Ma note : 2/10.

 

Sont sélectionnés pour les choix du mois d’Octobre (déjà décernés, à lire ICI) : Thor : Ragnarok et Logan Lucky pour Meilleur Film, Tom Hiddleston (Thor : Ragnarok), Channing Tatum (Logan Lucky) et Adam Driver (Logan Lucky) pour Meilleur Acteur, Tessa Thompson (Thor : Ragnarok) et Cate Blanchett (Thor : Ragnarok) pour Meilleure Actrice.

Sont sélectionnés pour les choix du mois de Novembre : Au Revoir Là-Haut, Le Fidèle et Mise à Mort du Cerf Sacré pour Meilleur Film, Nahuel Perez Biscayart (Au Revoir Là-Haut) pour Meilleur Acteur, Emilie Dequenne (Au Revoir Là-Haut), Adèle Exarchopoulos (Le Fidèle) et Nicole Kidman (Mise à Mort du Cerf Sacré) pour Meilleure Actrice.

 

Rendez-vous donc dans une dizaine de jours pour un nouveau Ciné-Fil ! N’hésitez pas vous aussi à donner votre avis sur les divers films, que vous soyez d’accord ou non avec moi, j’aime bien lire d’autres opinions. Et n’hésitez pas aussi à boire du thé, mais ça n’a aucun rapport.

 

Marine Melody.

rédactrice semaine Film Cinéma

×