Ciné-Fil #9 by Marine Melody

Bienvenue dans ce nouveau numéro de Ciné-Fil ! Cette semaine, cinq nouveaux films très différents, comme vous allez pouvoir le constater par vous-même : du super-héroïsme, de l'espionnage, des histoires de famille, d'amour, et même un documentaire, il y en aura pour tous les goûts. On y va ?

 

Le coup de coeur de la semaine : Wonder Woman

Wonderwoman

Film de Patty Jenkins, avec Gal Gadot, Chris Pine, Connie Nielsen, Robin Wright... Sortie le 7 juin.

Le pitch (source : Allociné) : "C'était avant qu'elle ne devienne Wonder Woman, à l'époque où elle était encore Diana, princesse des Amazones et combattante invincible. Un jour, un pilote américain s'écrase sur l'île paradisiaque où elle vit, à l'abri des fracas du monde. Lorsqu'il lui raconte qu'une guerre terrible fait rage à l'autre bout de la planète, Diana quitte son havre de paix, convaincue qu'elle doit enrayer la menace. En s'alliant aux hommes dans un combat destiné à mettre fin à la guerre, Diana découvrira toute l'étendue de ses pouvoirs… et son véritable destin."

Dieu que c'est bien ! C'est la deuxième fois qu'un film de super-héros m'emballe autant (avec Les Gardiens de la Galaxie 1 et 2). Visuellement, le film est magnifique, tant au niveau des costumes que des paysages (surtout l'île des Amazones, qui est de toute beauté). La musique est absolument formidable tout le long du film, notamment par l'utilisation du nouveau thème de Wonder Woman composé par Hans Zimmer & Tom Holkenborg pour Batman Vs Superman lors des scènes de combat, qui rend le tout encore plus épique. Certes, le film a des petits défauts qu'on peut relever si on s'attarde dans le détail, mais franchement, lesdits défauts sont au combien négligeables face à la qualité du spectacle. Le casting est lui aussi superbe, Chris Pine est très bon dans ce premier rôle masculin, mais comment ne pas parler de Gal Gadot, qui incarne l'héroïne ? Une plastique de rêve, sportive, musclée et féminine, un visage magnifique (on comprend que chaque allié faisant sa rencontre soit époustouflé par sa beauté), Gal Gadot était faite pour incarner la super héroïne mi-femme, mi-déesse, à tel point qu'on se demande si elle ne l'est pas un peu elle-même.

Petite anecdote : Gal Gadot peinait à trouver des rôles et envisageait d'arrêter sa carrière et de quitter Hollywood pour retourner en Israël, son pays natal, avec sa famille. Jusqu'au jour où Zack Snyder, le réalisateur de Batman Vs Superman, lui a demandé d'auditionner pour un rôle secret. Le site Première raconte : "Peu après son audition, l’actrice est rentrée en Israël pour tourner un film sur sa terre natale jusqu’à recevoir un autre coup de téléphone : "L’audition s’était bien passée. Je suis retournée en Israël pour y tourner un film mais je ne savais toujours pas si je voulais continuer à faire ce métier. Une fois arrivée là-bas, je reçois un nouvel appel pour faire une autre audition filmée. Je me suis dit : ‘’Encore ? Un autre test caméra ? Un autre ‘’j’y étais presque’’ Finalement j’ai dit : ‘’D’accord, peu importe. J’auditionne pour quoi ? Quel est le rôle ?’’ Et mon agent me lance : ‘’Quoi ? Ils ne t’ont pas dit ?’’ et je lui réponds : ‘’Non, personne ne sait ce que je vais faire…’’ Deux jours plus tard, Zack m’appelle et me balance :‘’Je ne sais pas si vous avez ce personnage en Israël, si elle est connue ou pas, mais  tu as déjà entendu parler de Wonder Woman ?’’ Et là j’étais genre…" (elle mime de s’évanouir)." Source de l'article (Première) : http://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/Gal-Gadot-a-failli-arreter-le-cinema-avant-Batman-V-Superman

En bref, un excellent film, et un excellent divertissement !

Ma note : 10/10. En toute sincérité, j'ai adoré.

 

Les autres films

Conspiracy

Ancienne interrogatrice de la CIA, Alice Racine s'est retirée du métier après un attentat auquel elle a été directement confrontée. La CIA retrouve sa trace et fait à nouveau appel à ses services pour déjouer un attaque imminente. Mais Alice découvre que l'agence a été infiltrée, et qu'elle-même a été manipulée... Un thriller excellent sur fond d'espionnage, avec un bon scénario, des rebondissements, de bons acteurs, un régal ! Tout ce que j'aime. Ma note : 9/10.

Commentjairencontremonpere

Eliot et Ava sont les parents adoptifs du petit Enguerrand. Surprotégé par son père qui lui parle à longueur de temps de ses origines africaines, l'enfant veut absolument savoir qui est son père biologique. Un soir, il rencontre sur la plage Kwabéna, un migrant à la peau noire comme la sienne. Persuadé que celui-ci est son vrai père, il l'héberge dans sa chambre, à la grande surprise de ses parents. Un très beau film, à la fois touchant et drôle, qui nous conte une jolie histoire de famille. A voir ! Ma note : 8/10.

Aseriousgame

Dans la Suède du XXème siècle, Arvid fait la connaissance de Lydia. Les deux jeunes gens tombent amoureux, mais ne se marient pas pour des raisons financières. Epousant l'un et l'autre des partis plus riches, ils se retrouvent des années plus tard. Naîtra alors une passion et une liaison dévorantes entre les deux amants. Certes, c'est une histoire qui n'a rien de très original, mais le film est agréable et intéressant à voir malgré tout. Les tourments des deux amants dans cette histoire passionnée sont loin d'être de tout repos ! (Pour la petite histoire, la réalisatrice Pernilla August est une tête connue des fans de Star Wars, puisqu'elle a interprété Shmi Skywalker, la mère du jeune Anakin, dans la prélogie de la saga). Ma note : 8/10.

Levenerablew

Documentaire présenté en séance spéciale au Festival de Cannes cette année, le film nous emmène à la rencontre de Wirathu, un moine bouddhiste de Birmanie influent, ouverment islamophobe, et encourageant à la haine et à la violence, ce qui va à l'encontre des principes mêmes de la religion bouddhiste. Même si ce documentaire est intéressant et nous fait voir un visage dissident haineux d'une religion pourtant fondée sur la tolérance et la paix, je l'ai trouvé très long, et, c'est mon avis, sans doute pas adapté au cinéma. Il y a beaucoup de séquences d'archives de mauvaise qualité (puisque ce sont des archives, donc) qui passent assez mal sur un grand écran. Ma note : 3/10.

 

Sont sélectionnés pour les choix du mois : Wonder Woman et Conspiracy pour Meilleur Film, Chris Pine (Wonder Woman) pour Meilleur Acteur, Gal Gadot (Wonder Woman), Noomi Rapace (Conspiracy), Isabelle Carré (Comment J'Ai Rencontré Mon Père) et Karin Franz Körlof (A Serious Game) pour Meilleure Actrice.

 

A la semaine prochaine, et j'espère bonnes séances !

Marine Melody.

Cinéma rédactrice Film semaine

×