Rodin, une exposition pour le centième anniversaire de sa mort

 

Jusqu'au 31 juillet, vous aurez sûrement l'occasion de découvrir l'exposition sur Auguste Rodin, au Grand Palais. On peut y découvrir les oeuvres majeurs du sculpteur, mais également des dessins, des peintures et des photographies. Un hommage émouvant à un des plus grands artistes français.

 

le penseur

 

 

 

 

 

 

 

 

Le penseur                                                                                                                                                                 

 

Carousel rodin baiser                 

                                                                                                                                                                       Le baiser

 

Il y a 100 ans, Auguste Rodin s'éteignait à Meudon. Aujourd'hui, le Grand Palais lui offre une renaissance avec une exposition inédite. On peut y retrouver 300 oeuvres, dont 200 de l'artiste. Bien sûr, parmi ces oeuvres, il y a celles que l'on connait tous comme le penseur (1882), le baiser (1889) et les bourgeois de Calais (1884-1889). Mais il y a également ses croquis. Avant de s'adonner à la sculpture, son domaine de prédilection, Rodin dessinait. On recense plus de 10 000 dessins qui représentent principalement des corps qui ont par la suite inspiré ses plus grandes oeuvres. Si l'on connait principalement Rodin pour ses sculptures, on a tendance à oublier l'importance qu'avait le dessin dans sa vie. Lui-même l'explique peu avant sa mort : "C'est bien simple, mes dessins sont la clés de mon oeuvre"

Tout au long de l'exposition, on découvre un Rodin expérimentateur. Un Rodin qui sculpte des membres, des hommes et des femmes, avant de les assembler les uns aux autres. Il n'est pas rare de retrouve deux statues que Rodin a fusionné pour leur donner une toute nouvelle dimension. Parfois, il utilise même le modèle d'ancienne sculpture pour en créer de nouvelles, plus abouties. C'est le cas pour l'Eternel printemps (1884) qui reprend la forme du torse d'Adèle.

 

L e ternel printemps

L'éternel printemps  

L'expression des corps

 

"Est laid dans l'art ce qui est faux, ce qui est artificiel, ce qui cherche à être joli ou beau au lieu d'être expressif " 

Auguste Rodin

 

Etre expressif. Voilà ce que recherchait Rodin dans ses oeuvres. On retrouve parfaitement cette quête du mouvement dans ses sculptures, que ce soit le baiser, l'Eternel printemps ou encore les portes de l'Enfer (1880-1917). Les muscles et les gestes sont sculptés avec une précision rare qui donne à Rodin toute sa légitimité. Il se libère des textes bibliques et homériques pour se concentrer pleinement sur l'expression des corps, des sentiments et de la nature. 

 

Un être incomplet, mais parfait

 

Rodin estimait que ses sculptures n'avaient pas à être complètes pour être parfaites. Ainsi, il est courant de retrouver une statue de femme sans tête, un torse dont les bras ont disparu ou des membres isolés du reste de leur corps. Pour l'artiste, la plupart de ses sculptures étaient abouties et n'avaient pas besoin de membres en plus pour être considérées comme étant terminées. Mais au XIXe siècle, l'idée que l'on avait d'une oeuvre achevée était bien différente. Il fallait qu'elle soit complète (les bustes sont les seules exceptions) et que les sujets qu'elle représentait soit identifiable. Cela n'empêche pas Rodin de poursuivre sur sa lancée, en sculptant comme il en avait envie. Mais il a longtemps fait face à une vive critique quant à ses choix qui ont pourtant inspiré des milliers d'artistes.

 

 

Web16 auguste rodin iris messag re des dieux mus e rodion photo christian baraja medium

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                

 

 

 

 

Camille Claudel+main

  Masque de Camille Claudel et main gauche de pierre de Wissant                                                                                                                                                                               

                                                                                                                                                                                             Iris messagère des Dieux

 

 

 

De nombreux successeurs

 

Rodin a marqué son temps, mais a aussi beaucoup influencé les artistes qui lui ont succédé. A la fin de l'exposition, on trouve une grande salle où sont présentés l'ensemble des oeuvres dont les artistes se sont largement inspirés de Rodin. Il a influencé ses successeurs par l'expression de ses sculptures, leur sensualité et la précision du geste et de l'anatomie. Tant de détails qui ont charmé ses contemporains et qui nous séduisent aujourd'hui encore.

 

Anne Aumont

EXPOSITION

×